Histoire et patrimoine

Avant la Révolution Française, Le Thuit-Signol était une paroisse et faisait partie de la Vicomté de Beaumont-le-Roger, relevait pour la majeure partie de la Haute justice d’Elbeuf, et ressortait du Diocèse d’Evreux. Cette paroisse avait pour limites (au Nord) Bosc-Roger et St-Ouen-de-la-Londe), (au Sud) St-Ouen-de-Poncheuil, Saint-Armand-des-Hautes-Terres et St-Pierre-des-Cercueils, (à l’Ouest) St-Pierre-du-Boscguerard et Le Thuit-Simer, (à l’Est) Le Thuit-Anger, Elbeuf et St-Pierre-des-Cercueils (petite partie).

Le mot « Thuit » viendrait du scandinave « Twaîte », ce qui signifie essart/défrichement (terrain), quant au mot « Signol », il vient du nom du premier possesseur de ce domaine.

L’église Saint-Ouen du Thuit-Signol, à part ses fonts baptismaux, n’offre rien de remarquable. Avant la Révolution Française, elle possédait 3 cloches, aujourd’hui il n’en reste qu’une seule. Son clocher est classé au patrimoine national.

Auparavant, il existait 2 moulins à vent sur la paroisse du Thuit-Signol : Le moulin Douville et le moulin de la Rose. Le premier se situait à l’Est du village, tout près du Thuit-Agron et fût démoli vers le milieu du XIXe siècle. Le second se trouvait en bordure du chemin du Bosc-Féré, et fût détruit en 1852.

Des photos anciennes de la commune ci-dessous :

Marie & Ecole
Rue principale
La Place